Actualités

image post
  • Auteur: Marie-George Clouet
  • Posté le :

  • Lecture en :

    7 min
  • Vus :

Bois de cerf/daim, corne de buffle, os, sabot : que lui donner à mâcher ?

Les chiens adorent mastiquer et cela est excellent pour nettoyer les dents et renforcer la mâchoire. Dés qu’ils trouvent un bâton, nos poilus jouent avec ( Enfin la plupart, il existe des chiens qui n’aiment pas les bâtons ).

Pour autant le bois n’est pas forcément adapté à un rongement intensif. En effet, selon le type d’arbre, le morceau va se casser en petites ou grosses échardes qui risquent de se planter dans les gencives du chien, voire faire des dégâts graves pendant le processus de digestion. Nous voulons tous faire plaisir à nos compagnons, mais comment choisir le bon support à mâcher ?

Les os synthétiques : le plus grand danger

On les trouve un peu partout en animalerie ou en grandes surfaces. Voici comment ils sont fabriqués !

Leur préparation

Ces produits à mâcher en cuir brut sont fabriqués à partir des restes de l’industrie du cuir.

La plupart des peaux sont prélevées directement dans les abattoirs et placées dans de la saumure à forte teneur en sel, ce qui contribue à ralentir leur dégradation. La plupart des os à mâcher en cuir brut sont fabriqués en Chine et il faut parfois des semaines, voire des mois, avant que ces peaux ne parviennent aux tanneries pour leur fabrication finale.

Une fois que la peau arrive dans une tannerie, elle est trempée et traitée à la chaux pour aider à séparer la graisse de la peau, les poils sont retirés par des procédés chimiques et la peau est rincée à nouveau. Malheureusement, la saumure ne peuvent pas empêcher la pourriture, peu importe la durée de leur retard. Il est préférable de rincer complètement un cuir brut dans de l’eau avant de le donner à votre chien.

Les effets sur le chien

Les os sont, comme on l’a vu, susceptibles de contenir des bactéries et des salmonelles et d’être vraiment toxiques pour nos amis. On relève des traces de produits chimiques dans ces objets, voire même de poison. Nous humains, sommes également exposés à cette toxicité.

D’autre part nos amis poilus peuvent se montrer allergiques aux substances entrant dans la composition ( même aux agents de saveur ) et donc développer des troubles digestifs. La diarrhée par exemple et des vomissements sont des symptômes évidents et à ne pas négliger ! N’oublions pas que le cuir n’est pas super digeste non plus pour le chien !

Ils ont cette particularité de se “dissoudre” au mâchage”, se transformant en amas assez filandreux et susceptible d’étouffer le chien. Cet amas peut en effet se bloquer dans la trachée ou dans les voies respiratoires du chien. Des morceaux peuvent aussi rester coincés dans le tube digestif. Dans tous les cas, une chirurgie rapide s’impose et nombreux sont les cas de decés .

Les os crus

Il est primordial ici de retenir le terme de cru

Les os cuits sont absolument dangereux pour le chien, quels qu’ils soient. Ils sont cassants, friables et peuvent, comme le bois, faire de petites esquilles qui vont se planter dans le gueule du chien ou plus grave, dans son estomac ou ses intestins ! Et là, c’est la perforation ! C’est ce que redoutent les vétérinaires et ce contre quoi ils mettent en garde.

L’os cru par contre est souple et il est préférable de donner de gros os charnus qui accompagnent le repas de l’animal. C’est excellent pour sa santé dentaire.

Les risques

Cela étant, il existe quand même un bémol, rien n’est parfait ! Le risque de se fissurer les dents, voire de les casser existe quand même pour le chien.

Pour cela, il est préférable de ne pas donner d’os extra gros genre tibia de gros animal. Ces os sont très durs et risquent d’abîmer la mâchoire de votre poilu. Restez sur des os moyens et bien entourés de viande encore.

L’étouffement est aussi possible, même si il est rare ( cela étant votre chien peut aussi s’étouffer avec ses légumes en avalant de travers ). Il faut cependant rester très prudent avec les chiots et de façon générale ne pas laisser son chien seul quand il ronge son os.

Les races à face plate avec des dents manquantes devraient avoir plus de mal à se fracturer les os. Les chiens gourmands avalent par contre leurs os comme une mouette un poisson.

En conclusion ! Une bonne règle à suivre est que plus le chien est gros, plus l’os est gros. Si l’on craint que son chien ne s’étouffe, commencez par du poulet mou. Écrasez avec un maillet, pendant une semaine ou deux, pour que le chien s’y habitue

Corne de buffle

La corne de buffle corne de buffle est 100% naturelle et se compose comme son nom l’indique de..buffle d’eau parait-il..Quelle différence avec un autre buffle, je l’ignore.

Bref, elle est recommandée pour tous les chiens, non traitée et saine. Elle aide à nettoyer la plaque dentaire et les dents de votre compagnon. C’est une friandise qu’il apprécie normalement. La corne est riche en protéines et anallergiques !

Il semble donc que ce soit une friandise idéale pour le chien. Elle se décline dans toutes les tailles selon la mâchoire de votre loulou. Le prix est raisonnable et on la trouve en animalerie.

Avis

En fait, mon avis est très peu positif. J’ai ramené une corne à mon poilu à moi. Il a adoré immédiatement cet objet vraiment puant déjà à l’achat en magasin. Pas grave, quand on aime on ne compte pas !

Mais ensuite, au machage, ce fut le drame ! Une odeur pestilentielle dans toute la maison, même en ouvrant les fenêtres ! Certes, mon chien n’était pas dérangé du tout mais il faut vraiment beaucoup d’amour pour supporter ça..Et je n’imagine pas si on a deux, voire 3 poilus, rongeant en simultané !

Mais ce n’est pas tout : je ne laisse jamais mon chien seul longtemps quand il mâche. Je retourne donc voir l’évolution de la corne après quelques minutes. Non seulement le truc puait atrocement mais encore la corne faisait des tas de petites esquilles au bord, là où le chien avait rongé ! Ses gencives saignaient déjà, et j’imaginais l’état de son estomac si ces bouts pointus s’y encastraient.

J’ai retiré immédiatement la corne.

Bois de cerf ou de daim

Ce produit est plus difficile à trouver et plus cher; Il peut coûter 20 euros voire plus selon la taille. Les bois de cerf se récupèrent quand les animaux muent une fois par an. Ils tombent et ils sont ensuite triés pour ne garder que les plus sains. Ensuite on les coupe pour les rendre “utilisables” et pour éviter que leur forme ne blesse le chien qui va ronger cette corne.

Comme pour le buffle, le produit est donc naturel et anallergique. Le daim est plus tendre et aussi plus onereux que le cerf.

Avis

Ces bois ne sentent rien et durent très longtemps. Cela étant, certains chiens ne s’y intéressent pas du tout, manque d’odeur peut-être ?

Ensuite le cerf est très dur et il peut provoquer des accidents, dents cassées….Choisir alors du daim ou préférez le bois plus clair qui sera plus tendre. Et surtout achetez un bois adapté à la taille du chien. Si l’animal est petit, prenez un bois facile à tenir et à porter ! Ne donnez pas ce bois non plus à un animal âgé, sauf si sa mâchoire et ses dents sont vraiment en forme ! Cela étant, les accidents sont rares…

Enfin, après un certain temps de “rongeage”, le bois fait aussi des petits bouts, moins coupants certes que le buffle mais quand même. Donc restez attentif et retirez l’objet quand il arrive à ce stade d’usure !

En bref si votre chien aime vraiment ronger le bois de cerf est idéal. Ma bestiole adore. Mais restez attentif quand même à la transformation de ce cadeau, retirez quand il devient dangereux et ne le laissez que quelques heures par jour !

Si votre animal machouille juste, prenez du daim pour le distraire ! (ou optez pour des sabots !)

Les deux produits valent la peine malgré les éventuels problèmes qu’ils peuvent poser..C’est à vous de gérer tout cela en restant attentif !

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez faire vivre ce site en visitant notre page Tipee.