Actualités

image post
  • Auteur: Marie-George Clouet
  • Posté le :

  • Lecture en :

    3 min
  • Vus :

Intolérance alimentaire, allergie : comment gérer ?

Comme nous, nos compagnons canins peuvent développer des intolérances alimentaires. Comme pour l’humain, lorsque nos chiens mangent des aliments auxquels ils sont intolérants, ils manifestent des réactions similaires : nausées, gaz, une léthargie ou des maux d’estomac.

Cela étant, il peut être difficile de faire la différence entre intolérance alimentaire, allergie ou maladie plus grave. Si il est possible de régler une intolérance, la maladie peut obliger à consulter rapidement. Voici donc comment reconnaître l’intolérance alimentaire .

Crédit photo : dogsloveraw.com

Différences entre allergies alimentaires et intolérance alimentaire

Les mots allergie et intolérance sont souvent utilisés de manière interchangeable. Cependant, ils font tous deux référence à des choses différentes.

Une allergie est caractérisée par des protéines alimentaires qui déclenchent certaines réponses du système immunitaire.

Les cellules du corps répondent en libérant des histamines, et ces composés entraînent des réactions telles que des démangeaisons ou un gonflement. Lorsque votre animal est allergique, son corps ne peut pas absorber l’ingrédient ingéré. Dans les cas graves, les allergies peuvent entraîner des symptômes extrêmes comme une incapacité à respirer et même la mort. Dans ces corconstances, la consultation s’impose d’ urgence !

L’intolérance alimentaire, en revanche, est beaucoup moins grave et se caractérise généralement par des problèmes digestifs tels que diarrhée, gaz et nausées. L’intolérance alimentaire est moins grave qu’une allergie, mais elle est quand même largement inconfortable pour votre poilu.

Le chien est le plus couramment intolérant aux produits laitiers, viande et œufs. Ce sont généralement les éléments protéiques de ces aliments qui posent problème.

Cependant, l’animal pourrait également réagir à certains colorants alimentaires, additifs et épices que l’on trouve dans des aliments pour chiens. Trouver l’origine de cette intolérance peut être difficile.

Si vous craignez une intolérance chez votre chien, faites réaliser d’abord un bilan médical pour éloigner tout problème de santé majeur.

Symptômes d’intolérance alimentaire

Lorsque votre chien souffre d’intolérance alimentaire, il aura probablement un certain nombre de problèmes digestifs. Certains des signes révélateurs d’une intolérance alimentaire chez votre chien sont les suivants:

  • Vomissement
  • diarrhée
  • Gaz ou flatulence
  • Estomac gonflé
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Mauvaise condition physique
  • Poil terne
  • Problèmes d’oreille chroniques
  • Éternuement, respiration sifflante ou toux
  • Démangeaisons

Comment faire face ?

Il faut réussir donc à éliminer les aliments responsables. Cela signifie que vous allez préparer le repas de voter animal pour contrôler les ingrédients qui y figurent dans un premier temps.

Donnez donc à votre animal des aliments simples ( par exemple poulet, courgettes…) et ajoutez tous les deux jours un nouvel aliment. ( oeufs, autre viande…)Vérifiez la tolérance. Si votre quadrupède commence à avoir des problèmes, diarrhée par exemple, il y a fort à parier que l’aliment ajouté n’est pas adéquat. Enlevez le nouvel élément et voyez si les symptômes disparaissent.

Il peut être au final nécessaire car votre animal continue à se gratter, à vomir… quel que soit l’aliment, d’envisager un régime hypoallergénique, souvent à base d’agneau, bien toléré…et sans céréales. N’hésitez pas à ajouter des anti-oxydants au repas .

Incluez dans le régime alimentaire de votre chien un enzyme probiotique et digestif afin d’améliorer la santé de ses intestins et de favoriser le développement de bonnes bactéries. Les probiotiques e présentent généralement sous forme de capsule, de poudre ou de liquide et constituent un moyen extraordinaire de rétablir l’équilibre dans l’intestin de votre chiot. Un intestin en bonne santé renforce le système immunitaire de votre chien.

Personnellement je fais faire des cures régulières d’un mois à mon poilu, en mélangeant les probiotiques à du psyllium blond

Pensez enfin à ne pas trop bouleverser le régime alimentaire de votre compagnon. le chien est plus fragile que nous. Si vous changez quelque chose, faites une transition lente pour éviter une diarrhée et des vomissements.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez faire vivre ce site en visitant notre page Tipee.