Actualités

image post
  • Auteur: Marie-George Clouet
  • Posté le :

  • Lecture en :

    4 min
  • Vus :

Mycotoxines et moisissures : comment éviter les intoxications ?

Nos compagnons poilus sont malheureusement assez peu difficiles en matière d’alimentation. Contrairement aux chats, atrocement délicats, le chien va se jeter avec bonheur sur tout ce qui l’attire et sent fort. Ainsi il va ingérer des animaux décomposés avec un évident plaisir, va vider la poubelle de son contenu. Or ces déchets terriblement attirants pour lui sont très souvent moisis.

Et c’est de là que vient le danger ! La moisissure, les champignons vont produire des mycotoxines potentiellement mortelles pour l’animal. En effet, leur nocivité sera immédiate, sous forme d’intoxication aiguë, ou se verra sur du long terme avec l’ apparition de cancers par exemple.

Quels aliments présentent donc une menace pour votre compagnon, quels sont les symptômes d’une intoxication par mycotoxines, quels comportements adopter ?

Où trouve t-on des mycotoxines?

La nourriture mise à la poubelles va finir par moisir. Or cette moisissure produit des substances extrêmement toxiques, appelées mycotoxines. Il existe plusieurs types de mycotoxines telles que les aflatoxines, la patuline… qui peuvent attaquer le foie de votre chien, son pancréas… et provoquer la mort de ses cellules. Dans les cas les plus graves, l’intoxication par les mycotoxines sera fatale. Ces composés toxiques se trouvent par exemple dans le pain, les céréales surtout, les fruits, les fruits secs, les croquettes pour chien, les tas de compost….La vigilance s’impose donc pour éviter toute ingestion dangereuse.

Comment limiter le danger ?

  • Contrôlez donc en premier lieu scrupuleusement la qualité de son alimentation. Si votre animal est nourri aux croquettes, ( même sans céréales, sources premières de mycotoxines ) donnez lui impérativement des des croquettes pour chien garanties sans mycotoxines. Si vous avez des doutes, demandez les résultats des analyses au fabricant ! En effet, des chiffres montrent clairement que le quart des aliments que nos loulous, ou bien nous mêmes, consommons, sont contaminés par ces substances. Si il est impossible de les éliminer totalement, il faut par contre en réduire la teneur à des doses acceptables.

  • Ne gardez pas non plus trop longtemps les aliments et conservez les bien au sec . Les grands sacs de croquettes sont clairement plus avantageux en terme de prix. Cependant, si vous avez un petit animal, préférez des contenances plus petites pour limiter les risques. Après 15 jours, un mois maximum, les aliments se dégradent en partie. Adoptez une attitude très prudente et raccourcissez donc toujours les délais de conservation. Stockez vos produits au frigidaire dans une boite étanche pour pouvoir garder des croquettes vraiment fraîches.

  • Si vous donnez de l’humide, la conservation par contre se fera sur du très court terme ! A donner au maximum dans les 48 heures après ouverture sous peine de voir l’aliment se dégrader dangereusement. De ce fait, ne vous débarrassez pas non plus de votre vieille nourriture stockée au frais en la jetant à votre chien ! Votre poilu n’est pas une poubelle !

  • Protégez l'accès de votre bac à compost ! Mettez un couvercle qui ferme bien à votre poubelle ! Nos petits poilus sont vraiment efficaces pour se servir dans nos vide-ordures.

  • Que faire en cas d’intoxication ?

    Un seul geste à faire si vous êtes sûr que votre chien a été intoxiqué, appelez bien sûr en premier lieu le Centre Anti Poison Animal.

    Contactez aussi votre vétérinaire. Il est urgent d’intervenir vite pour éviter à votre animal de voir son état s’aggraver dans le temps. Le risque létal est également bien présent !

    Les symptômes les plus courants sont les vomissements, la diarrhée, des tremblements, une grande rigidité dans les membres, de l’agitation et une attitude anormale, de l’abattement, des halètements, une augmentation de la consommation d’eau indiquant une atteinte des reins…

    Sur du plus long terme, les affections qui vont se développer vont toucher les organes internes. Elles vont nuire au bon développement des foetus pour les femelles…Le système immunitaire va se trouver affecté et l’animal développera, entre autres, des cancers.

    Il est impératif de toujours rester attentif aux attitudes de votre chien. Sans tomber dans la psychose, observez régulièrement le comportement de votre animal de compagnie. Tout changement doit être surveillé, aussi bien dans les attitudes que dans l’énergie qu’il montre au quotidien. Vérifiez bien ce qu’il ingère ( dans la mesure du possible bien entendu )

    Protégez le contre les menaces qui le guettent en toute saison Couvrez le en hiver, laissez le au frais en été, adaptez ses sorties et sa nourriture à son âge et vous le garderez longtemps à vos côtés !

    Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez faire vivre ce site en visitant notre page Tipee.